Resultat : 270 produits

Protection des pieds

Protégez vos pieds, vos chevilles et vos mollets des agressions extérieures, des chutes et des chocs, en vous équipant d’une bonne protection individuelle de marque Diadora, Dike, Lemaitre ou Aigle. On retrouve 3 normes dans les EPI pour la protection des pieds : la norme EN 345 pour les chaussures de sécurité, la norme EN 346 pour les chaussures de protection, et la norme EN 347 pour les chaussures de travail.

La norme EN 345, aussi appelée EN ISO 20345 ou encore « S »

C’est la norme de base qui encadre les chaussures de sécurité, et qui atteste que ces dernières soient solides, non toxique, confortables, ergonomiques et antidérapantes. Les chaussures ainsi normées sont munies d’un embout de protection pouvant résister à la chute, d’un mètre, d’une charge de 20 kg, et à un écrasement de 1500 kg.

Cette norme possède six niveaux : S1, S1P, S2, S3, S4 et S5. SB correspondant aux caractéristiques fondamentales de base.
SB = un embout de protection 200 joules + résistance à l’abrasion + résistance aux glissements (en milieu sec)
S1 = SB + propriétés antistatiques (A) + absorption d’énergie au talon (E) + résistance aux hydrocarbures (FO) + arrière fermé (en milieu sec)
S1P = S1 + semelle anti-perforation (P) (en milieu sec)
S2 = S1 + tige hydrofuge (WRU) (en milieu sec et humide)
S3 = S2 + semelle anti-perforation (P) + semelle à crampons
S4 = S1 + résistance à l’eau (en milieu sec et humide)
S5 = S4 + semelle anti-perforation (P) + résistance à l’eau (en milieu sec et humide)

Ces niveaux peuvent être complétés par des caractéristiques supplémentaires et nécessaires en fonction des risques liés à votre travail. Ces protections spécifiques sont représentées par les lettres suivantes :
A = Antistatique
E = Absorption des chocs au niveau du talon
FO = Semelle résistante aux hydrocarbures
P = Semelle anti-perforation
CI = Isolation au froid
HI = Isolation à la chaleur
HRO = Semelle résistante à la chaleur par contact direct (jusqu’à 300°C)
ESD = Chaussures dissipatrices des charges électrostatiques
WRU = Tige hydrofuge
WR = Chaussures imperméables (résistance à l’immersion pendant un certain temps)
M = Protection du métatarse
AN = Protection des malléoles
CR = Tige résistante à la coupure
I : Chaussure isolante

La norme EN 20345 exige que les chaussures de sécurité soient antidérapantes pour limiter les chutes et les glissades. Leur niveau de résistance aux glissements est indiqué par le marquage suivant :
SRA = semelle testée sur sol céramique recouvert de détergent et d’eau
SRB = semelle testée sur sol acier recouvert de glycérine
SRC = SRA + SRB

Dans la pratique, la plupart des chaussures BTP sont SRC.

La norme EN 346

Cette norme impose des contraintes moins fortes que la norme EN 345 et encadre les chaussures de protection qui doivent être munies d’un embout de protection pouvant résister à la chute, d’un mètre, d’une charge de 10 kg, et à un écrasement de 1000 kg.

La norme EN 347, aussi appelée EN ISO 20347

Cette norme encadre les chaussures de travail qui ne sont pas dotées d’embouts de protection et qui doivent être solides, non toxique, et confortables.

Cette norme possède six niveaux : O1, O1P, O2, O3, O4, et O5. Chaque niveau de la norme a un ensemble de caractéristiques, représentées par les mêmes lettres listées plus haut.
O1 = propriétés antistatique (A) + absorption d’énergie au talon (E)
O1P = O1 + semelle anti-perforation (P)
O2 = O1 + tige hydrofuge (WRU)
O3 = O2 + semelle anti-perforation (P)
O4 = O1 + résistance à l'eau (en milieu très humide)
O5 = O1P + résistance à l'eau (en milieu très humide)